Films de paillis, de solarisation et de fumigation

TSX.V:IFX 0,68 -0,05 -6,85% Volume: 25 500 Données différées 20 min. 18 janvier 2019
More Plus

Les paillis plastiques, conjugués à l’irrigation au goutte-à-goutte, offrent aux agriculteurs de nombreux avantages liés à une production horticole très productive de fruits et de légumes frais, comparativement au sol nu : accroissement des rendements, réduction de la consommation de ressources rares et de matières premières précieuses et végétaux plus sains:

  • réduction de la consommation d’eau de l’ordre de 75 %
  • réduction de l’utilisation d’engrais et de la lixiviation de l’ordre de 50 %
  • réduction de l’envahissement par les mauvaises herbes
  • atténuation des fluctuations météorologiques
  • modification de la température du sol
  • réduction du compactage et de l’érosion du sol
  • maturation plus rapide des cultures
  • cultures de meilleure qualité
  • accroissement du rendement des cultures de l’ordre de 300 %

La Désinfestation du sol, c’est-à-dire l’élimination des mauvaises herbes et des agents pathogènes du sol, est indispensable dans le cadre de la production horticole. Les films de solarisation, combinés à la chaleur solaire, aux films de fumigation et aux pesticides volatils, appelés « fumigants », sont des films de paillis spéciaux destinés à la désinfestation du sol. Les films de fumigation à imperméabilité totale (TIF [totally impermeable film]) permettent de réduire les quantités de fumigants coûteux en empêchant qu’ils soient libérés dans l’atmosphère.


Imaflex a perfectionné les films minces de paillis et de solarisation Can-Grow et les films barrières de fumigation totale imperméable (TIF) Can-Block sont fabriqués selon notre technologie exclusive eXtra Strong Blend, et offrent tous les avantages liés aux paillis PEBD couramment utilisés, d’une épaisseur accrue de 35 %, ce qui entraîne les résultats suivants:

réduction de l’utilisation de matières plastiques par acre de l’ordre de 35 %:
réduction des coûts de matières premières réduction de la quantité de rebuts de matières plastiques de l’ordre de 35 %:
réduction des coûts d’élimination et de l’empreinte carbonique